Cérémonie des Vœux

Janvier 2018


Ce Mot du Maire est le compte-rendu de la rencontre du samedi 6 janvier.

Il permettra aux habitants qui n'ont pu se déplacer d'avoir l'essentiel des sujets abordés.


Bernard MAETZ

Bonjour à tous,

Merci à vous tous, présents et fidèles à ce moment convivial de début d'année, une habitude de vingt ans déjà : moment bilan du travail réalisé, moment de prospectives pour 2018 et au-delà.

Je voudrais tout particulièrement saluer la présence de Monsieur Christian PETIT, Vice-président de la Communauté d’Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges, remplaçant le Président David VALENCE, retenu par la Cérémonie des Vœux de la Préfecture. Sa présence montre ce lien essentiel qui doit exister entre les communes et la nouvelle intercommunalité.

Au nom de mon Conseil municipal,
je vous souhaite à tous, ainsi qu’à vos proches,
une bonne et heureuse année 2018 :
santé, c’est l’essentiel car moteur de tout,
joies diverses et réussites variées ;
une année sereine, fructueuse pour notre communauté villageoise.

J’ai aussi une pensée pour ceux qui, pour des raisons de santé, ne peuvent être parmi nous. Que 2018 leur permette de recouvrer toutes leurs forces et de garder courage.
Je pense aussi très fort à ceux qui nous ont quittés, notre doyenne Thérèse EPPE et Fernand CURIEN, deux personnes incontournables dans la vie de notre village, qui ont fortement contribué au quotidien, toujours disponibles pour les autres.
Je voudrais enfin profiter de ce moment pour saluer nos nouveaux résidents.
Bienvenue à La Grande Fosse.

Mes remerciements vont à vous tous qui me faites confiance depuis maintenant vingt ans.

Merci à mon équipe municipale pour les diverses tâches qu'elle exerce, merci à Danièle, notre secrétaire, toujours disponible, à Pascal, notre employé communal.
Merci à mon épouse pour son soutien, sa compréhension et sa patience.
Merci aux diverses associations du village, aux entreprises, aux artisans et exploitants agricoles.
Vous tous, par vos activités, participez, au quotidien, à la vie de notre village.


En ce qui concerne le bilan des actions que nous avions annoncées,

je pense bien sûr en premier au projet éolien du Bois de Belfays,
enfin réalisé après quatorze années de combat !

Des travaux qui auront duré un an, des travaux exemplaires selon les dires de tous, exemplaires dans l'organisation, exemplaires dans la mise en œuvre.
Ce projet n'aurait jamais pu se réaliser sans votre soutien et je vous en remercie du fond du cœur.

Vos réactions, depuis la mise en route, ne sont que positives et les noms que vous donnez aux trois éoliennes de La Grande Fosse sont variés : les fleurs, les libellules, les sentinelles, les gardiennes...

Durant les travaux, il y a eu beaucoup de visites car on ne reverra pas de sitôt un chantier de cette ampleur. Pareil depuis la fin des travaux, les demandes de visites guidées s'accumulent sur mon bureau !
Nous avons signé un bail emphytéotique avec EDF/Énergies Nouvelles pour les emplacements des trois éoliennes sur un terrain communal et cela pour la durée de l'exploitation.
Très rapidement, nous allons demander de distraire du régime forestier cette surface d'un hectare 15 ares car sa vocation n'est désormais plus forestière mais industrielle.
Nous avons touché nos premières recettes : 18 000 € de loyer auxquels vont s'ajouter une part de la taxe IFER (production d’Électricité), cette année.

Voir ou revoir le reportage de Vosges Télévision dans la rubrique "Focus sur"

Puisque nous parlions forêt, voici deux points :

  • la tempête Eleanor a impacté une parcelle communale au Col du Las.
    Après exploitation des chablis, nous avons redemandé qu'elle soit mise en coupe dès cette année et cela sans imputer l'assiette des coupes prévues pour 2018, dans le cadre du plan d'aménagement.
  • en cas de vente de parcelle forestière d'un privé sur le ban communal, je vous demanderai d'en informer la commune pour qu'elle puisse éventuellement se positionner et faire une offre. Évitons que toutes nos forêts partent à un "industriel" de la forêt. C'est aussi une façon de préserver notre patrimoine communal. Merci pour votre vigilance.

Nous avons aussi, conformément à nos prévisions, entamé la 3ème tranche de travaux de l'Association Foncière Pastorale aux Frénots et à Quimpré : broyage et fossés ont été réalisés, avec certains retards dus aux conditions climatiques de cet automne.

La démarche de captage d'eau a suivi son cours avec des aléas de demandes supplémentaires de bornages, d'avenants d'où de nouvelles demandes de subventions et des retards des géomètres qui ne peuvent intervenir que si nous avons les accords de subventions.
Les plans définitifs nous sont enfin parvenus aujourd'hui.

Le cadastre solaire (étude du potentiel photovoltaïque de tous les bâtiments, privés et communaux, sur le territoire communal) a été réalisé et un rendu public s'est fait le 8 avril dernier.
Intégralement financé par le Parc Naturel des Ballons des Vosges, ce cadastre attend maintenant d'être valorisé par la mise en œuvre de travaux...

Hors prévisions, nous avons acheté une nouvelle mécabenne pour le tracteur, une nouvelle chaudière pour la mairie, moins énergivore et dont nous allons équilibrer la dépense par le paiement de Certificats d'économie d'énergie (nous espérons 50%).
Nous avons installé un Colombarium dans notre cimetière communal (tarif : 800 €, l'emplacement) et engagé la restauration du tableau de peinture sur bois "La Vierge à l'Enfant" de la fin du 17ème siècle, par le montage d'un dossier subventionné à 50% par la Direction Régionale des Actions Culturelles, preuve de l'intérêt de restaurer ce patrimoine. La part restante est prise en charge par la Commune et l'Association pour la Rénovation de l’Église.
Nous avons renégocié les contrats Butagaz et celui du photocopieur dans un souci d'économie et de meilleure fonctionnalité.

Et au-delà de se préoccuper de questions concrètes, le Conseil Municipal n'hésite pas à débattre de problèmes de société non moins concrets, comme l'installation controversée de compteurs LINKY et celui de l'utilisation du glyphosate dont nous avons demandé l'interdiction par délibération.


Mais abordons le programme 2018

En premier, nous allons engager la réfection de plus d'un kilomètre de la voie communale de la Bonne Fontaine.

Route de la Bonne Fontaine

Nous espérons l'appel d'offres pour ce premier semestre et les travaux avant l'hiver prochain, le tout, sous maîtrise d'œuvre de l'Agence Départementale Territoriale.
Ce sera un gros investissement et nous ferons un emprunt sur 25 ans. Nous n'aurons qu'une seule subvention, celle du Conseil Départemental, à hauteur de 19%.
Au préalable, nous ferons curer tous les fossés de cette voie.

Les travaux de remplacement de la rambarde (pour des raisons de coût, le CG n'installe plus de rambarde en bois) du mur de soutènement du Faubourg RD32 sont en cours. Notre entrée du village, côté Saâles, sera enfin plus accueillante. Encore faudrait-il que tous les propriétaires privés jouent également le jeu en matière d'entretien de maisons et du paysage...

Champ éolien de Belfays
Nous travaillons au montage de la Société d'Économie Mixte actionnaire à 20% de l'ensemble.
Les actionnaires en seront, dans un premier temps, les six communes du projet (pour les collectivités) et Gaz de Barr (pour la partie privée).
Dans un second temps, nous rejoindrons : la Communauté d'Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges et la Communauté de Communes de la Haute Bruche.
Ultérieurement, nous aurons la structure accueillant l’actionnariat citoyen et peut-être d'autres collectivités, si nécessaire.

Nous travaillons aussi sur une application smartphone autour des trois thématiques de l'énergie, du patrimoine et de la biodiversité, outil de promotion d'un tourisme vert, sur notre territoire.

Le tableau "La Vierge à l'Enfant" sera restauré et ré-installé dans notre église.

Des étudiants de l'École d'Architecture de Paris viendront en stage pour travailler sur de futurs aménagements possibles de notre village,
ceci dans le but d'une amélioration du cadre de vie de La Grande Fosse.

Nous achèverons la 3ème tranche de l'AFP et monterons un dossier de broyage pour des parcelles le long de la VC 1de la Bonne Fontaine, en face du Verger Conservatoire.

En ce qui concerne l'église, nous remédierons à un problème de cloche (nous sommes dans l'attente d'un devis) et changerons un petit onduleur de la centrale photovoltaïque.

Divers

Maison en ruine à la Bonne Fontaine

Ruine de la Bonne Fontaine

Après d'intenses négociations, je peux vous annoncer le prochain démantèlement de la ruine, sur votre gauche, à l'entrée de la Bonne Fontaine. Ce sera un danger potentiel en moins.
Par contre, la route sera coupée durant les travaux.

Poubelles en vrac

Le sujet qui fâche : les ordures ménagères !

  • Il y a le problème des chiens errants qui renversent les conteneurs et éparpillent les déchets.
  • Il y a le problème des sacs noirs interdits et sans le moindre tri ou qui déposent les verres vides à côté du conteneur prévu à cet effet.
  • Il y a ceux qui ne referment pas les portes de l'abri.
  • ...
  • Des incivilités indignes de La Grande Fosse !

    Sachez que si nous attrapons des contrevenants, nous irons jusqu'au bout car cela ne peut plus durer.
    La commune n'est pas parfaite, mais elle n'est sûrement pas là pour nettoyer et trier les saletés dues à la négligence et au manque de respect de certains.


Bonne nouvelle

La population de La Grande Fosse continue d'augmenter, 117 résidents principaux au dernier recensement (113 au précédent).


Avec le projet éolien,
La Grande Fosse a souvent fait la une
de la presse et des médias en général

Les visites sur site se sont succédées :

celle de la Communauté d'Agglomération, celle de l'Association des Maires des Vosges et bien d'autres...
Notre village a aussi reçu la visite du Parc naturel du Haut-Jura, de l'Agence d'Urbanisme du Grand Mulhouse et des élus de Cornimont.
Tous sont intéressés par la démarche d'un petit village et souhaitent pouvoir transférer notre dynamique à leurs petites collectivités.
Nous avons aussi reçu un groupe de jeunes de Bischheim, grâce à Patrick ERDMANN
Dans le même esprit, j'ai été invité à des colloques, à Pont à Mousson et Verdun sur le thème de l'énergie, du développement local et de la participation.
Tout cela nous honore, mais nous oblige aussi et nous encourage sur notre voie.

Nous avons continué notre partenariat avec l'Office du Tourisme de la Haute Vallée de la Bruche dans le cadre des "Sentiers Plaisirs". Nous avons ainsi organisé une balade autour du village, du verger et des éoliennes qui a regroupé une vingtaine de personnes.


L'année passée a été une année de grands changements,
localement et nationalement.

Tout d'abord avec la création de la
Communauté d'Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges,
le 1er janvier 2017.


Issue de la fusion de 6 communautés de communes,
avec plus de 80 000 habitants,
c'est une grosse machine,
d'où les quelques délais de mise en route,
ce qui est normal.

Voir la carte interactive sur le site de l'Agglo de St-Dié

Notre souci est d'être proche de la population et je vais vous en donner trois exemples
avec trois programmes en cours ou qui viennent d'être lancés :

Le programme "Mobilité" lancé le 1er janvier
et qui permettra à chacun de bénéficier d'un transport à la demande, souple, vers la gare du territoire de la Communauté d'Agglomération la plus proche,
et cela pour 1€ seulement ou d'aller à sa zone d'intérêt la plus proche (voir prospectus ci-joint mais problème nous avons été rattaché à Senones; quand j'en ai eu connaissance, l'impression avait déjà été lancée, cela sera rectifié dans le temps...).


  • "Habitez-mieux", programme de rénovation thermiqueRien que pour La Grande Fosse, sept foyers ont déjà pu en bénéficier, soient des travaux pour un total de 164 000€ dont 103 000€ d'aides de l'ANAH, de la Région et de la Communauté d'Agglomération ; le reste, à charge des 7 familles, n'étant donc plus que de 61 000€, bien sûr répartis en fonction des travaux réalisés.
  • La création d'un RAM (Réseau d'Assistance Maternelle) avec permanence à la Maison des Services de Provenchères (à côté du Centre socioculturel que la Com d'Agglo finance aussi), les lundi et vendredi après-midi, de 13h 30 à 17h.
    Aucun territoire ne sera laissé au bord du chemin.

La Grande Région Est, elle aussi se restructure, et son plan de plus d'un milliard d'euros d'installation de la fibre très haut débit, jusqu'à la ferme la plus reculée, d'ici 2022, ne sera que bénéfique pour des villages comme les nôtres.

Le bouleversement a aussi été national avec l'élection d'E. MACRON comme Président de la République, un signe de rajeunissement et d'une forte envie des Français de rebattre les cartes. Prenons acte de cette volonté et laissons-lui le temps de l'action avant de le juger prématurément.

En ce qui nous concerne, à la base, à La Grande Fosse, ne nous laissons pas entraîner dans un individualisme ne prenant en compte que des intérêts particuliers. Nous en avons tous, légitimement, mais collectivement sachons les transcender dans un idéal d'intérêt général. Ce n'est que comme cela que nous avancerons pour notre village, fidèles à nos valeurs de développement durable.

Encore une fois meilleurs vœux à vous tous !

Christian PETIT

La parole a été donnée, ensuite, à Monsieur Christian PETIT

qui a rappelé l'importance de la Communauté d'Agglomération, du partenariat entre elle et toutes les communes membres et qu'aucune commune, aussi petite soit-elle, ne sera laissée au bord du chemin.
Il a mis l'accent sur son projet phare qui est la future médiathèque permettant l'accès d'une culture diversifiée, à tous.

Il a aussi rappelé le déblocage de deux enjeux essentiels à notre territoire :
l'accès à la fibre optique Très Haut Débit
♦ et la remise aux normes de la voie ferrée Saint-Dié/Saâles, dès cette année,
grâce à David Valence, Président de la Communauté d'Agglomération et Vice-Président aux Transports de la Région Grand Est.

Remarques de l'assistance

  • Certains terrains de l'AFP sont mal entretenus par les agriculteurs qui les louent. Comment y remédier ?
    Réponse : l'AFP sollicite régulièrement les agriculteurs pour qu'ils entretiennent leurs terrains avec obligation d'au moins un gyrobroyage annuel. Le dernier recours est de leur retirer le terrain s'ils n'en sont pas propriétaires.

  • Serait-il possible de mettre un banc sous l'abri près de la mairie ?
    Réponse : cela se fera dès que possible, cet abri accueille les collégiens qui attendent le bus et accueillera les personnes qui utiliseront le "Transport à la demande".

Bandeaux_Village-en'hiver


(6 janvier 2018)