Les filles de LOTHAR

"La tempête a changé la vision de la forêt",
se félicite Bernard Maetz, maire d'une petite commune vosgienne
qui dépendait à l'époque quasi-exclusivement de l'industrie du bois.

( 'Le Républicain Lorrain' du 28 janvier 2009)

La formidable énergie déployée par la tempête LOTHAR et l'effrayant vacarme des arbres qui tombaient en rafales ont marqué les esprits.

C'est de là qu'est née cette "utopie" dans l'esprit de Bernard MAETZ, maire de La Grande Fosse, et Jean VOGEL, maire de Saâles :
utiliser et valoriser cette énergie en implantant des éoliennes sur les crêtes alentours !

Financement participatif

En 2015, les 6 communes porteuses du projet montent ensemble une SEM (Société d'Économie Mixte).

Dans le même temps, une campagne de financement participatif à hauteur de 100 000 € est organisée.

Les habitants convaincus par le projet pourront financer les études géotechniques préalables au démarrage des travaux et toucher un retour sur investissement allant de 4 à 7 % l'an.

Un chantier pas banal

Les premiers travaux ont débuté en septembre 2016.

Après le passage des géomètres, les travaux de terrassement se sont succédés pour créer les voies d'accès aux différents chantiers.

Puis le froid et la neige ont mis les pelleteuses à l'arrêt...

Avec les beaux jours, le ballet des camions a repris, cette fois pour livrer un béton spécial, à la qualité systématiquement contrôlée.

Juillet 2017, les éoliennes tournent, puis s'arrêtent parfois... elles sont en phases de tests et le seront pendant plusieurs mois.

Une année plus tard, le Parc éolien de Belfays est très officiellement inauguré !