Le financement participatif, comment ça marche ?

Le 1er juillet 2015 s'est tenue la réunion d'information sur le financement participatif du futur Parc éolien de Belfays.

17h - Salle du Musée :
Bernard MAETZ, maire de La Grande Fosse, remercie les personnes présentes pour l'intérêt qu'elles portent au projet des 6 communes impliquées, et rappelle brièvement quelques dates de ce long parcours du combattant :

Depuis 1995, les communes de SAÂLES et de LA GRANDE FOSSE mènent toutes deux des politiques de développement durable : chaufferie au bois, centrale photovoltaïque, Sentier des Vergers et Verger Conservatoire Départemental, Programmes d'aide à l'Amélioration de l'Habitat...,

  • En 2003, après s'être remis des dommages causés par la tempête LOTHAR, les 2 communes ont décidé de réfléchir aux problèmes d'énergie, à moyen et long terme. C'est dans ce contexte global qu'est née l'idée des éoliennes, fortement soutenue par les habitants.
  • 2006 : premières réunions publiques,
  • 2009 : demande de permis de construire,
  • 2012 : permis de construire accordé en février,
  • enfin, en 2015 : dernier jugement en appel rejeté.

 Bernard MAETZ précise encore que ces 10 éoliennes produiront suffisamment d'énergie pour couvrir les besoins d'une ville de 26 800 habitants.

Consommation des villes

   

Après cette rapide évocation, la parole est donnée aux deux intervenants :

  • Marc CHIRON, représentant EDF-Energies Nouvelles et
  • Amaury BLAIS, co-fondateur de la plateforme de Financement Participatif LENDOSPHERE.

Tous deux sont venus pour répondre aux questions soulevées par ce projet et ce nouveau moyen de financement.
  

 

Préambule de Marc CHIRON :

EDF-Energies Nouvelles est une filiale à 100% d'EDF.
L'entreprise lance ce financement participatif à la demande des communes porteuses du projet, pour permettre aux habitants de participer au projet.
L'objectif visé est de 100 000 € pour financer les études géotechniques nécessaires à la construction (taille des fondations, réalisation des plans de génie civil (voierie, chemins d'accès...), étude de raccordement par ERDF.
Un appel d'offre va être lancé pour les équipements (éoliennes et poste électrique) et les travaux seront lancés dès le début de l'année prochaine.
  Marc CHIRON
Adjoint au Directeur
Développement Nord d'EDF-EN

   

 

Présentation du site de LENDOSPHERE par Amaury BLAIS :

LENDOSPHERE est une jeune entreprise spécialisée dans le financement participatif de projets qui créent des opportunités économiques positives : l'efficacité énergétique, les circuits courts, l'énergie renouvelable, les éco-technologies...

Depuis octobre 2014, les particuliers peuvent eux aussi prêter de l'argent avec intérêt, dans un cadre bien règlementé, à des porteurs de projets et dans la limite de 1 000 € par personne majeure et par projet. Lendosphere a l'agrément IFP (Intermédiaire en Financement Participatif).

Amaury BLAIS
Analyste secteur bancaire,
co-fondateur de LENDOSPHERE 

   

La projection du site sur un écran permet de montrer au public les différentes étapes d'une inscription en ligne.
Et les questions sont nombreuses et variées :

 

- Je trouve qu'il y a un défaut de pub ! Je suis tombé par hasard sur un article des DNA, sans ça, je serais passé à côté et j'aurais été très déçu, pourquoi ne faites-vous pas plus de pub ?
Le cadre règlementaire du financement participatif est très strict. Il faut bien se rendre compte que c'est une brèche dans le monopole des banques. C'est Fleur Pellerin qui en est l'initiatrice et Arnaud Montebourg l'a finalisé, pour faciliter les solutions de financement pour les entreprises. Chaque citoyen peut maintenant prêter, dans une fourchette allant de 50 € à 1 000 €, et soutenir financièrement un projet qu'il aimerait voir aboutir.
Je vous rappelle que ce n'est pas un don, mais un prêt !
En ce qui concerne la publicité apportée au projet, nous avons contacté les médias (presse, radios et télévisions), mais nous n'avons pas le droit de faire des affiches publicitaires ou des tracts. Vous, par contre, vous pouvez relayer l'information en contactant vos amis, les réseaux sociaux...

- Je pensais que ces études avaient déjà été faites, ce n'est pas le cas ?
Non, beaucoup d'études ont déjà été menées, comme la mesure du vent ou l'impact visuel, sonore, écologique... Mais nous préférons toujours attendre que le permis de construire soit confirmé avant d'aller plus avant dans les projets; ça ne sert à rien d'investir dans ces études coûteuses tant qu'on n'est pas certains de pouvoir les mettre en oeuvre.

- J'habite Strasbourg, mais j'ai une résidence secondaire à La Grande Fosse. A quel taux ai-je droit ?
Ce projet sera rémunéré par EDF-EN au taux de 4%  l'an. Le taux grimpe à 7 % l'an si vous pouvez justifier d'une facture, EDF par exemple, sur l'une des 3 communautés de communes (Pays des Abbayes, Haute vallée de la Bruche ou Fave-Meurthe-Galilée). Peu importe que ce soit une résidence principale ou secondaire.

- Comment fait-on pour participer ?
Vous allez sur le site de Lendosphère et vous créez votre compte. Je précise que le site est sécurisé, mais que votre argent ne transitera pas par les serveurs de Lendosphère. Votre compte est géré et garanti par Lemon Way, un établissement de paiement agréé et contrôlé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) sous la responsabilité de la Banque de France.
Pensez à vous munir des documents scannés ou photographiés au moment de votre inscription :
     - une pièce d'identité en cours de validité (Carte d'Identité recto-verso, Passeport)
     - un justificatif de domicile (la dernière facture d'électricité par exemple)
     - un relevé d'identité bancaire
     - votre carte bleue pour effectuer le versement

- Ma Carte Bleue n'est pas passée, j'ai dû aller à la banque pour faire un virement
Il y a parfois des petits soucis, ce sont des choses qui arrivent. Dans ce cas, pas de panique : après avoir ouvert un compte sur Lendosphère à votre nom, vous demandez à votre banquier d'effectuer la transaction pour vous, en lui précisant le mail de Lendosphère et les coordonnées du compte que vous y avez ouvert. Cela peut prendre un peu de temps, alors surveillez votre compte Lendosphère, et lorsque votre versement apparaîtra, n'oubliez pas de le verser sur le projet que vous soutenez.

- Nous n'avons pas d'ordinateur, pas d'internet, comment faire pour participer tout de même ?
Internet est le seul moyen de participer à ce type d'opération. C'est la règlementation qui l'exige. Demandez à vos enfants ou à des amis de vous ouvrir une boite mail, cela ne prendra que quelques minutes... Ensuite, il faudra régulièrement consulter cette boite mail, comme vous le feriez en ouvrant votre boite aux lettres, car c'est le seul moyen utilisé pour vous avertir des versements qui seront effectués sur votre compte bancaire par la suite, où pour tout autre échange d'information.

- Et s'il devait nous arriver quelque chose, à nos âges, qu'est-ce que deviendrait cet argent ?
C'est une réserve d'argent qui vous appartient, c'est donc le notaire qui s'en chargera au même titre que votre compte courant ou n'importe quel autre compte que vous avez. Ce compte-là fera partie des biens de votre succession.

- A partir de quel moment le compte commence-t-il à rapporter ?
Au démarrage de la campagne ! Si l'objectif des 100 000 € est atteint !

- Que se passera-t-il si l'objectif des 100 000 € n'est pas atteint ?
C'est tout ou rien ! Si l'objectif n'est pas atteint, toutes les sommes seront intégralement reversées sur votre compte bancaire !
Mais les travaux se feront quand même ! EDF-EN n'a pas besoin de ce type d'opération pour se financer, mais il y avait une demande très importante des riverains pour un mode de financement qui les associe au projet.

- Combien ça rapporte ?
Avant de vous répondre, je voudrais répondre à la question : "Combien ça coûte ?" : à vous : rien, tout est gratuit pour les prêteurs. Pas de frais d'ouverture de compte ni rien d'autre. Mais il y a la fiscalité qui y est attachée.

Comme tous les livrets bancaires non réglementés, les intérêts sont des "produits de placement à revenu fixe". A cet égard, ils sont soumis à l'impôt sur le revenu (prélèvement forfaitaire de 24%), auquel il faut ajouter les prélèvements sociaux (15,5%), qui font l'objet d'une retenue à la source. Les intérêts que vous recevez ont fait l'objet de cette retenue à la source. Il s'agit d'un acompte sur votre impôt sur le revenu : l'éventuel excédent vous sera remboursé par l'administration fiscale. Vous pouvez demander à être dispensé du règlement de cet acompte pour vos revenus 2016 si le revenu fiscal de référence de votre foyer fiscal est inférieur à 25 000€ si vous êtes célibataire, divorcé ou veuf, et à 50 000€ si vous êtes soumis à une imposition commune. Pour nous contacter à ce sujet : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Les remboursements effectués tiennent comptent de ce prélèvement à la source. Vous n'aurez donc pas à les prendre en compte au moment de votre déclaration de revenus.
En gros, la rémunération après prélèvement fiscal tourne autour de 2-2,5 % net.

- De toutes façons, on sait bien que ce n'est pas avec ça qu'on deviendra riche, mais c'est le geste qui compte, c'est de participer à cette action ! Et puis, entre mettre un peu d'argent sur ce projet ou le laisser dormir à la banque.../span>

C'est sur ces paroles de bon sens d'un auditeur que s'achève la réunion.
Nos deux intervenants prennent congé pour retourner sur Paris.


   (07 juillet 2015)